RSA choisi ou subi

“Vous mettez beaucoup d’argent sur la table pour financer le RSA, et au vu des résultats, on peut se demander si c’est vraiment utile ?”

Manon, Varilhes

Christine Téqui, Présidente du Conseil Départemental sortante et candidate sur le canton Couserans Est

“Vous avez raison Manon, nous consacrons un budget important (45 millions d’euros en 2020) au RSA, mais aussi à l’insertion et à l’emploi.”

L’insertion

“Sur le paiement du RSA, je rappelle que c’est la CAF et la MSA qui payent et qui nous envoient juste les montants à payer. Par contre, sur l’insertion, c’est le Département qui est à la manœuvre. Sur l’insertion, nous avons lancé au Conseil Départemental un travail spécifique organisé autour d’une commission prospective qui a duré 18 mois avec plus de 30 acteurs différents.
Nos propositions pour accompagner le retour vers l’emploi, la formation ou tout simplement l’utilité sociale ne sont donc pas le fruit de nos envies mais bien le résultat d’un travail partenarial avec tous les professionnels et notamment les responsables des chantiers et entreprises d’insertion.”

La réalité

“Ne vous trompez pas Manon. Aujourd’hui, en Ariège nous avons 15.500 demandeurs d’emplois pour à peine 550 emplois en file active à Pôle emploi. Beaucoup de métiers ont été détruits par le progrès technologique et on ne peut pas tous devenir ingénieur informatique.
Les vendeurs de « rêves » qui croient qu’avec un coup de baguette magique, on peut remettre tout le monde au travail ne sont pas des gens sérieux.”

“Je ne souhaite à personne demain de se retrouver au RSA”

“Toutes les personnes qui sont au RSA ont un référent unique attitré. Ils travaillent à rechercher ensemble des solutions pour ne laisser personne au bord du chemin ni dans le « RSA choisi » que nous combattons, contrairement à ce que croient nos détracteurs qui ne connaissent pas le très bon travail que font les référents uniques de parcours, mais aussi l’association ACCOR, ou encore les chantiers et entreprises d’insertion qui mettent en relation les bénéficiaires du RSA avec les employeurs et notamment les entreprises ariégeoises.”

Un contrat 100% Ariège

“Alors que le gouvernement Macron a quasiment supprimé les contrats aidés, nous venons de créer des contrats aidés 100% Ariège portés par le Département pour permettre là encore un retour à l’emploi.
Il n’y a pas de solution miracle Manon, mais il y a ceux qui disent – que nous laissons parler – et ceux qui font. Nous sommes de ceux-là. »

Sans détour

Nous répondons à toutes vos questions !

Une question à nous poser ?

1 + 5 =