Les mobilités

“Je circule beaucoup en voiture pour mon travail, mais j’aime aussi me détendre en faisant du vélo. Quels sont vos projets pour améliorer la vie des cyclistes en Ariège ?”

Michel, Montferrier

Christine Téqui, Présidente du Conseil Départemental sortante et candidate sur le canton Couserans Est, et Christophe Mirouse, candidat sur le canton Couserans Ouest

C.T. : “Nous avons été ambitieux sur le champ des mobilités. Ne l’oublions pas, notre département est essentiellement rural. Se déplacer est indispensable pour se nourrir, travailler, s’éduquer, se soigner, participer à la vie culturelle, se distraire.”

Notre patrimoine

C.T. : “Depuis 2015, 13.5 M€/an ont été consacrés à l’entretien de notre patrimoine routier. Car il s’agit bien de cela : un patrimoine ! Ce travail indispensable nous permet désormais de porter des travaux plus lourds (entrée ouest de Saint-Girons, déviation de Salvayre, Pont de Lacourt) sans oublier notre participation prévue aux travaux de déviation de Tarascon-sur-Ariège par l’État, et sur la RN20.”

Ne pas opposer

C.T. : “Depuis deux mandats, nous avons intégré les mobilités douces, des usages plus paisibles, vélo ou piéton. Dix ans qui nous auront permis d’aménager plus de 80 kilomètres de voies vertes en y consacrant 500.000 € par an. Des réalisations tellement évidentes, tellement fréquentées que certains ne les voient même plus. À moins que l’enjeu pour certains soit ailleurs, dans une vision radicale et autocratique « le Tout Vélo » contre « la Voiture ». Je vous l’assure, ce n’est pas ma vision. J’avais dit que ce triptyque « socialement juste, démocratiquement acceptable, territorialement différencié » devait être notre credo. Ici, encore une fois, il prend tout son sens !”

Vers de nouvelles voies vertes

C.M. : “Alors, je vous le redis, nous poursuivrons en ce sens, sans subtiliser la route aux automobilistes comme certains semblent le demander de façon récurrente et insistante.
La route aux mobilités motorisées, les voies vertes aux déplacements doux sur des itinéraires entièrement dédiés et sécurisés. Avec cette notion de partage des usages et des espaces ! Notre engagement pour cette nouvelle échéance est de doubler en 5 ans ce réseau de voies vertes.”

Pour un maillage du territoire

C.M. : “Notre objectif est de réaliser, à l’instar des tracés Lacave-Foix et Mirepoix-Lavelanet, un maillage du territoire sur le corridor des routes départementales de 1ère et 2ème catégorie. Et nous allons également aider
les communes et les Établissements Publics de Coopération intercommunale à compléter ce maillage, par leurs voies communales ou chemins ruraux, afin d’atteindre la capillarité nécessaire. De vieux chemins de campagne vont retrouver une seconde jeunesse. Et c’est tant mieux.”

Sans détour

Nous répondons à toutes vos questions !

Une question à nous poser ?

15 + 5 =