L’EHPAD Jules-Rousse

“Quid de l’« Hôpital Jules-Rousse » de Tarascon-sur-Ariège ? On abandonne ou enfin on y va ?”

Christelle, Surba

Nadège Denjean-Sutra, Vice-Présidente sortante et candidate sur le canton du Sabarthès

“Jules-Rousse, c’est d’abord l’EHPAD le plus grand du Département avec ses 120 places. Un établissement auquel était adossé un service de Soins de Suite et de Réadaptation de 15 places, qui a été finalement retiré pour l’implantation d’une Unité de Soins de Longue Durée (USLD) de 30 lits, dont le plateau technique n’a jamais véritablement été mis en place.”

En 2019…

“Face au constat des carences de soins subies par certains résidents, l’autorisation USLD a été retirée.
Jules-Rousse est un bâtiment ancien avec des modules qui se sont ajoutés au fil des époques. C’est un équipement qui ne correspond plus aux besoins des résidents d’aujourd’hui. Un bâtiment impossible à rénover avec les résidents sur place. Il faudrait les reloger ailleurs le temps des travaux, ce qui ressemble à un pari bien complexe.”

Reconstruire

La décision, sous la forte impulsion du Département, a été prise de reconstruire. Le choix du terrain a fait débat. Pour des raisons objectives ? À des fins politiques ?
Le Département a proposé une parcelle à Banat et s’est engagé sur 2,6 Millions d’euros de subvention et à mener les études et l’aménagement hydrauliques de la zone avec la Commune.”

Les années passent

“Le Centre Hospitalier Intercommunal des Vallées de l’Ariège, maître d’ouvrage, est favorable. L’Agence Régionale de Santé qui finance 500.000 euros en investissement, également. Les Services de l’État en charge des questions d’urbanisme ont exprimé leur position qui rend désormais ce projet faisable.
Il reste le Président de la Communauté de Communes qui n’a jamais caché son hostilité au projet, se limitant à dire qu’il faudrait faire ce projet ailleurs sans dire où.
Pendant ce temps, les années passent, augmentant tous les jours les difficultés financières de l’établissement, de travail des salariés, et de recrutement des personnels soignants.”

Volonté de saborder le projet ?

“Si quelqu’un voulait saborder Jules-Rousse et ses dizaines d’emplois, la proximité de ce service, il ferait encore durer.
Pour nous, l’opération est partie et elle va se faire.”

Sans détour

Nous répondons à toutes vos questions !

Une question à nous poser ?

15 + 1 =