Le RSA jeune

“Que pense votre liste du RSA pour les jeunes ?”

Malika, Massat

Olivier Raton, candidat sur le canton Couserans Est

“Nous sommes d’abord favorables à ce que soit « remis sur la table » la question du RSA. Ce n’est pas à l’échelle des élections départementales que cela doit se jouer, mais à celle des élections présidentielles, si les candidats en ont le courage. Quelques départements de gauche, dont l’Ariège, ont souhaité cette réflexion. Le gouvernement a refermé ce chapitre. Lui au moins, on sait déjà qu’il n’aura pas ce courage-là.”

Et les jeunes dans tout cela ?

“C’est un volet qui doit faire partie de cette problématique. L’assistance de la famille s’est érodée pour plusieurs raisons que nous connaissons tous (familles en difficultés financières, absence de famille, mésentente …). La société doit compenser de son mieux. Est-ce pour autant la bonne solution de tracer une trajectoire fondée sur le RSA ? Aujourd’hui, pour les jeunes pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance, une solution peut être proposée à partir de leur majorité et pendant 3 ans, à travers des contrats jeunes majeurs. Nous devons renforcer nos efforts pour les accompagner vers l’emploi. Solliciter davantage nos partenaires afin que leur vie professionnelle soit un véritable objectif.”

Et pour tous les autres ?

“Si la « garantie RSA » devait être étendue au moins de 26 ans, il serait pertinent que des engagements de formation professionnelle soient conclus avec les jeunes bénéficiaires, et qu’un accompagnement sous l’égide des Départements soit prévu, c’est ce que nous voulons.”

Sans détour

Nous répondons à toutes vos questions !

Une question à nous poser ?

14 + 14 =