L’accès aux soins

“Il deviendra symbole d’inégalité si on ne fait rien. Le Département s’est mobilisé aux côtés des communes et de l’ordre des médecins pour trouver des solutions. 

Le Conseil Départemental accompagne les projets de maison médicale par exemple, mais cela ne suffit pas. Des réflexions sont engagées par le Centre Hospitalier du Val d’Ariège en vue du recrutement de médecins qui interviendraient pour partie à l’hôpital et pour partie en médecine de ville. 

Si une collectivité locale recrute un médecin, à l’image de ce qu’a fait la ville de Lavelanet, nous nous engageons à assurer 50% du reste à charge

Il faut également une prise de conscience nationale, au plus haut sommet de l’État. La suppression du numerus clausus est une bonne chose, mais les effets ne se feront sentir que dans quelques années. L’État doit se mobiliser sur cette question qui creuse le fossé entre les territoires, c’est une question d’équité entre les citoyens.” Marie-France Vilaplana, Vice-Présidente sortante et candidate sur le canton de Pamiers 1.

Nous répondons à toutes vos questions, les yeux dans les yeux.
Partagez @ariegeavenircommun et participez #ariegenotreavenircommun

Une question à nous poser ?