La transition énergétique

“Nous devons être plus sobres, plus vertueux pour lutter contre les changements climatiques, que fait le département dans ce domaine ?”

Christiane, Daumazan

Muriel Freyche, candidate sur le canton Arize-Lèze, et Christine Téqui, Présidente du Conseil Départemental sortante et candidate sur le canton Couserans Est

M.F. : “Dire à un ariégeois qu’il faut être sobre et vertueux, c’est presque un pléonasme, que ce soit dans le domaine énergétique ou tout autre. Le constat aujourd’hui c’est à la fois une raréfaction de nos ressources carbonées, charbon et pétrole, et une contestation par la société de celles-ci, mais aussi de notre énergie nucléaire. Mais le constat, c’est aussi les progrès réalisés dans la vie des hommes depuis un siècle et demi, grâce à l’utilisation de ces sources d’énergie dont nous avons besoin pour nous nourrir, travailler, nous éduquer, nous soigner, participer à des activités culturelles ou sportives, ou pour nous déplacer.”

Deux axes, deux piliers à nos initiatives

M.F. : “Le premier est celui de la sobriété. Dépenser moins d’énergie en étant plus efficient. Les travaux déjà engagés et réalisés pour l’essentiel pour l’isolation de nos collèges, ont été pensés dans ce cadre. Ceux qui vont être entrepris à l’hôtel du département en 2021, également. Et cette sobriété concerne aussi toute une organisation de travail et de bons réflexes à adopter.
Le deuxième pilier, c’est celui du mix-énergétique, de la possibilité d’utiliser des énergies renouvelables en lieu et place des énergies carbonées du nucléaire. Aucune de ces sources d’énergies renouvelables n’est entièrement vertueuse et indemne pour notre environnement, c’est un fait. Aucun projet n’est identique dans ses conditions de réalisation et de mise en œuvre. Pourtant, l’acceptabilité pour l’installation de tels projet suscite des débats.”

La vision du Conseil Départemental

C.T. : “Nous sommes favorables au développement des énergies renouvelables sur notre territoire, lorsque ces énergies peuvent servir la mixité souhaitée.
Nous avons la volonté de mettre en place une grille d’analyse des projets, et non des catégories d’énergies renouvelables, qui permet tout à la fois d’évaluer la qualité des projets, tout en donnant au préalable, une sorte de cahier des charges à ceux qui les portent. C’est une grille, une méthode, une pratique que le Conseil départemental peut parfaitement partager avec toutes les collectivités concernées par ces projets.”

Comment cela fonctionne ?

C.T. : “Cette grille est bâtie sur les 9 principes du développement durable, avec une déclinaison en 23 sous-critères, eux-mêmes évalués par une trentaine d’indicateurs, avec chacun 5 niveaux de valeurs.
Notre ambition est véritablement de partager une même volonté avec les porteurs de projets, les populations locales et les élus.”

Sans détour

Nous répondons à toutes vos questions !

Une question à nous poser ?

11 + 6 =