Du côté des chiffres

“Dans votre bilan, vous n’arrêtez pas de dire que vous avez fortement aidé les territoires mais très peu de chiffres sont disponibles, et notamment sur certains cantons. Vous pouvez nous en donner et notamment les critères du Fonds Départemental d’Action Locale (FDAL) ?”

Laurent Varilhes

Jean-Paul Ferré, Vice-Président sortant et Candidat sur le canton du Val d’Ariège

“Bonjour Laurent et merci pour la question. Vous êtes un des rares de nos concitoyens à aimer les chiffres !
Le Département aide les communes pour environ 19 Millions d’euros par an. L’aide la plus connue est le FDAL, le Fonds Départemental d’Action Locale, pour 3 Millions d’euros par an. Cette année nous avons, à l’unanimité du vote des élus, rajouté 500.000 euros pour booster l’économie locale et aider les entreprises qui en ont bien besoin.
Le FDAL est pointé du doigt par nos adversaires comme du clientélisme. C’est totalement faux puisque la totalité des communes qui ont demandé du FDAL sur la mandature ont été aidées. Je pense que cette aide ne devrait concerner que les petites communes mais Pamiers, Saint-Girons ou Mazères sont aidées aussi.”

Les critères du FDAL

Les dossiers sont instruits par les services et non par les élus ! Ils passent à la moulinette de la commission des finances et de la commission permanente ou toutes les sensibilités sont représentées. Sur la mandature, le FDAL a toujours été voté à l’unanimité. Pas de clientélisme donc !
Les principales thématiques éligibles sont :
Accessibilité
Acquisition de matériel
Acquisition terrain et bien immobilier
Aménagement cimetière
Aménagement et embellissement urbain
Aménagement lieu public
Aménagement site touristique
Travaux logement – vocation non sociale
Travaux de voirie et réfection chemins communaux
Sécurisation et mise aux normes
Travaux bâtiment public (école, mairie, salle des fêtes…)
Travaux monuments non classés/non-inscrits

Mise en place

“Avant toute inscription en FDAL, les dossiers font l’objet d’une étude spécifique en politiques sectorielles pour lesquelles l’instruction demeure prioritaire. Les bénéficiaires sont les communes ou les groupements de communes. Les critères d’intervention sont les suivants :
Jusqu’à 40 % des travaux éligibles pour les communes avec un montant plafond d’aide de 25.000 euros/an.
Jusqu’à 50 % des travaux éligibles pour les groupements de communes avec un plafond d’aide de 50.000 euros/an.
Dans les aides aux communes et donc à la population, n’oubliez pas qu’il y a aussi toutes les aides sectorielles comme pour la culture, le sport, l’aménagement des villes et villages, le tourisme , les aides aux équipements structurants (gymnases, piscines, stations de ski…), les travaux spécifiques…”

Les aides par canton

“Puisque vous voulez les aides par canton, je vais vous donner quelques exemples pour ne pas être trop long. Cela représente 5,4 Millions d’euros en Arize-Lèze, un peu plus 6 Millions d’euros dans le Val d’Ariège ou encore 11 Millions en Haute-Ariège, 19 Millions pour le Sabarthès ou 6, 5 Millions pour Couserans Ouest et 9 Millions pour Pamiers.
Plus de 114 Millions d’euros ont été consacrés sur ce mandat aux territoires et donc à la population de l’Ariège. Ce sont des investissements qui profitent en grande partie à nos entreprises ariégeoises. C’est bon pour l’emploi et pour le moral des entreprises qui sont, et je le comprends, inquiètes dans ces temps incertains.”

 

Sans détour

Nous répondons à toutes vos questions !

Une question à nous poser ?

11 + 14 =